Direction le Centre Commercial

Les fondateurs de la marque de basket écolo Veja inaugurent à Paris leur premier concept store dédié à la mode, la culture ou encore le design. Rencontre avec Sébastien Kopp, l’un des deux membres du duo.

centre-commercial-veja 

– Après le succès de Veja, qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans cette nouvelle aventure ?

Cela fait 7 ans que Veja existe et continue d’évoluer, nos gammes de baskets se sont élargies. Avec Centre Commercial nous avions envie de proposer quelque chose de différent, un projet hybride à l’image de nos influences, un lieu qui puisse propulser des projets indépendants qui nous permet de soutenir des initiatives et d’héberger des événements. La boutique est ancrée rue de Marseille à Paris, un quartier propice au « slow shopping ». Outre des vêtements et accessoires pour l’homme et la femme on y trouve des cosmétiques biologiques, des bicyclettes rénovées par un atelier d’insertion (ASF) avec lequel nous travaillons en partenariat depuis 2007, du mobilier de brocanteurs et une hypersélection d’ouvrages.

– L’esprit collaboratif a de plus en plus de succès. Pour quelles raisons selon vous ?

Nous avons grandi dans un monde ultra-individualiste. Notre génération souhaite donner, échanger, se libérer des contraintes. Et puis face à nous,  il y a les chaines comme H&M par exemple et le fast-retailing, qui sont à la mode ce que le fast-food est à l’alimentaire. Ensemble, avec d’autres projets, nous pouvons soulever des montagnes. Nous avions par exemple monté un évènement avec Enercoop – un nouveau fournisseur d’électricité basé sur les énergies renouvelables – monté par Greenpeace et les Amis de la Terre, un projet extraordinaire. Tout le monde se foutait de nous, deux semaines après, la centrale de Fukushima a commencé à fuir…

– Comment sélectionnez-vous les marques vendues dans la boutique ?

Nous proposons tout d’abord des marques que nous aimons. Ensuite, qui peut dire d’où vient sa chemise ou dans quelles conditions ont été fabriquées ses baskets où son jean ? Centre Commercial tente d’apporter une réponse à cela. Sortir de la communication et du marketing pour parler de choses réelles, tangibles. On  retrouve chez nous à la fois des produits made in France, made in England – fabriqués selon un savoir-faire local – et des marques qui utilisent des matières écologiques… Nous avons  une sélection variée, cela va de la créatrice suédoise Camilla Norrback qui travaille avec du coton biologique et du cuir au tannage végétal, à la marque anglaise HeritageResearch dont toutes les pièces sont fabriquées et assemblées  au Royaume-Uni. Nous proposons des marques rares comme Charlotte Sometime, ainsi que des marques plus établies telles que Repetto. Les baskets Veja sont également distribuées ici.

– Pouvez-vous nous en dire plus sur la programmation artistique à venir ?

Nous organisons régulièrement des événements avec les marques comme Moonchild, pour de nouvelles collaborations ou des événements purement culturels comme l’exposition « Hors-Série » sur le design que nous avons organisée en novembre dernier. Le 15 décembre Centre Commercial met à l’honneur la créatrice Régina Dabdab avec qui nous avons collaborée sur une série de sacs aux belles proportions. A venir également, en 2012, un événement avec la marque Bleu de Paname.

 – Coup de cœur de la rédaction pour Jojo Messenger. Qu’est-ce qui vous a séduit dans la collection ?

Les sacs Jojo sont extrêmement bien fabriqués, à Romainville près de Paris. Ils sont conçus dans des matières inusables comme la toile de cordura. Le cuir est tanné avec des extraits végétaux dans le respect de l’environnement.  Ces sacs mélangent tradition et modernité. C’est un projet naissant qui se lance, et je crois que c’est cela qui nous plait à chaque fois. Centre Commercial : 2, rue de Marseille Paris 2e.

Shares

+ Pas de commentaires