American Boys

Alors que Maison Kistuné inaugure une première boutique à New York, Gildas Loaëc – l’un des deux membres du label parisien – revient sur les coulisses d’une ouverture très attendue (dont nous vous parlions déjà ici). Interview.

portrait-kitsune-636x422

@Jean-Philippe Delhomme

– Le French Twist (Isabel Marant, Jérôme Dreyfuss, Maje etc) a décidément du succès de l’autre côté de l’Atlantique. Pour quelles raisons selon vous ?

Je crois que c’est une attraction réciproque entre Paris et New York. Nous sommes fascinés par la grandeur de leur ville et par leur sens du chic. Tandis que les New-yorkais eux sont séduits, et par notre style, et par notre histoire. C’est un double exotisme je dirais.

– Vous vous installez dans le NoMad, l’un des quartiers les plus en vue de la ville. Etait-ce un choix stratégique ?

C’était plutôt une question d’opportunité qu’on se devait de saisir. Nous avons été approchés par un promoteur immobilier, qui a fait le pari que cet endroit serait LE nouveau quartier à la mode. D’ailleurs lui même a trouvé le nom de ce quartier ! Et l’hôtel, au rez-de-chaussée duquel nous ouvrons, s’appelle lui aussi le NoMad…

– Justement, au sujet de ce dernier : peut-on s’attendre à de quelconques interactions avec l’architecte Jacques Garcia et le Chef Daniel Humm, à l’origine de l’établissement ?

Un jour peut-être. Mais pour le moment rien n’est prévu…

– Cet écrin de 200 m2 est dédié à la mode, à la musique, au design et à l’art de vivre. Pourquoi pas un tel espace à Paris ?

On espère avoir l’occasion de proposer un espace Maison Kitsuné plus grand, un jour aussi à Paris. En attendant, on peut déjà retrouver beaucoup de notre univers dans notre boutique du 52 rue Richelieu, Paris 1er.

– Est-ce que justement ce concept new-yorkais pourrait être, un jour, décliné ailleurs dans le monde ?

Oui certainement. On regarde déjà pour ouvrir Maison Kitsuné à Tokyo, d’ici janvier 2013.

 

Maison Kitsuné (1170 Broadway, New York) – Ouverture en mars prochain. 

Shares

+ Pas de commentaires