JOUR/NÉ

On a rencontré pour vous Léa, Jerry et Lou, les trois fondateurs d’une marque à suivre absolument : JOUR/NÉ.

JOURNÉ

 

Ayant chacun travaillé pour de grands noms de la mode, Léa, Jerry et Lou (dans l’ordre sur la photo) sont les trois créateurs de JOUR/NÉ, un label parisien dédié au vestiaire féminin à porter chaque jour de la semaine. Rencontre avec deux membres du trio, venus nous parler de leur première collection joliment baptistée « Le lundi au soleil ».

Quels sont les rôles de chacun ?

L’avantage de notre trio c’est que nous avons des compétences respectives et complémentaires. On décode les mêmes choses mais de façons différentes. On travaille tous les trois sur la direction artistique de la collection globale. Ensuite, Lou met en avant son travail de styliste modéliste, Léa (qui a travaillé chez LVMH, Chanel et Hermès) apporte, elle, son expertise par rapport au produit même. Les filles chaperonnent aussi la stratégie de collection. Jerry intervient plutôt sur les parties graphiques, commerciales et digitales.

JOURNÉ

 

Pourquoi ce nom, JOUR/NÉ ?

L’idée était de créer le vestiaire du quotidien d’une femme, qu’elle ait envie de le porter et de vivre avec tous les jours. On a donc créé des pièces « nées pour le jour », capables à la fois d’être portées pour une réunion ou pour un diner voire, même, pour « looser » devant la télé. Des pièces toujours fonctionnelles, avec par exemple une petite poche toujours bien placée, une pochette avec un chiffon pour nettoyer ses lunettes ou bien encore un passant pour y glisser ses écouteurs…

Justement, racontez nous votre journée « idéale » ?

Comme on adore notre job, la journée idéale c’est un peu celle qu’on a chaque jour. On se retrouve le matin à une de terrasse de café ensuite on chine, on cherche des inspirations pour trouver le bon bouton ou l’imprimé de nos rêves. Puis on se rejoint toujours tous les trois, en début de soirée, pour faire un debrief  au café Nemour, dans le 1er.

 

JOURNÉ

 

Parlons de cette 1ère collection « le lundi au soleil », on sent beaucoup d’influences « tennis », non ?

Dans le groupe on est des passionnés de baskets, on a tous, à un moment donné, travaillé pour de la chaussure et on a un rapport très fort à la sneaker. On aime le combo jupe-basket, porté historiquement par des joueuses de tennis : c’était le vrai point de départ de la collection. Pour rendre hommage à ces icônes, on a travaillé aussi le piqué de coton, les jupettes plissées etc. Quant à l’intitulé même de la collection, le lundi (pour premier jour de la semaine ou première collection) s’est imposé naturellement et, si il peut être au soleil, c’est encore mieux !

Avez-vous des modèles ?

On fait partie de la génération 90 durant laquelle la mode a visiblement évolué, que ce soit avec l’émergence des groupes de luxe ou bien l’arrivée de nouveaux créateurs. On peut parler de John Galliano ou de Tom Ford qui ont clairement participé à notre culture mode mais on ne peut pas nier la forte influence du streetwear, que ce soit avec des noms comme Nike ou Suprême. A nous d’aller piocher là où ça nous intéresse le plus. Par exemple, on adore les codes couleur de Prada mais on aime aussi la géométrie et la rigueur de l’école d’Anvers. Sans virer minimaliste, on avait aussi envie de fraîcheur et de proposer des vêtements portables au quotidien, avec une image de fille heureuse, avec des formes. Un peu comme à la belle époque de Gaultier !

JOURNÉ

Shares

+ Pas de commentaires