Passion céramique

Plus international on ne fait pas : découverte lors d’un séjour dans le Luberon, l’artiste américaine Irene McCollam puise ses inspirations dans l’artisanat japonais.

IRENE MC COLLAM

@ Studio Etiquette

Le charme de certaines rencontres réside dans le fait qu’elles sont, souvent, totalement imprévues. C’est le cas ici avec la découverte des jolies créations d’Irene McCollam, une américaine pur jus trouvée en plein village provençal. A l’occasion d’une grande parade organisée par le SCAD (le Savannah College of Art and Design), on a découvert les travaux de cette ancienne élève de l’école aux quatre campus établis à Savannah, Atlanta, Hong Kong et Lacoste, en France. Ici même, vendues dans la boutique de souvenirs des anciens étudiants, on a dégoté les poteries poétiques de cette passionnée du Japon. Fan des lignes minimalistes et épurées, sa technique à elle s’inspire du Raku (littéralement « le bonheur par hasard »), une technique de cuisson de faïences d’origine nippone. Résultat : des vases et autres bols comme glacés dont la jolie patine rappelle (presque) les travaux des aquarellistes. Disponible ici.

Shares

+ Pas de commentaires