Les gymnastes de Maria

Gros coup de coeur pour les gracieuses athlètes de Maria Jose Carlier, une graphiste designer de trente ans vivant à Algarrobo (au Chili) mais découverte sur internet.

maria jose Carlier

Alors on préfère le dire tout de go : le travail de Maria Jose Carlier reproduit sur des t-shirts, des cartes postales ou bien des affiches, n’est pour le moment pas disponible en France. Le temps que la jeune femme trouve une solution (logistiquement c’est encore un peu cher…), on vous fait découvrir une petite partie de son talent, via ces bonnes femmes qui rappelleront sûrement, à certaines, des souvenirs d’entraînement.

Comment décris-tu ton travail ?

C’est quelque chose que j’aime absolument faire, qui m’autorise à exprimer mon univers intérieur et qui m’épanouit.

Tu travailles pour toi-même mais pas seulement, non ?

Effectivement, je travaille pour mes activités personnelles mais aussi, beaucoup, pour d’autres projets réunissant art, musique, édition (des couvertures de bouquins, des illustrations)…

Comment utilises-tu les réseaux sociaux pour te faire connaître ?

J’utilise ma page fan FB, mon instagram et tumblr pour relayer mon travail. Des plateformes qui permettent – comme vous aujourd’hui – de me faire connaître au quatre coins du globe et de me contacter facilement !

Où peut-on trouver tes créations ?

Je vends mon travail, pour le moment, uniquement dans mon pays, le Chili. Mais je suis en train d’étudier un moyen de m’exporter, pas trop cher et facile. Je cherche toujours…

Une dernière question : pourquoi dessines-tu autant de gymnastes ?

Lol parce que j’ai fait beaucoup de sports dont la GRS, gymnastique rythmique et sportive. Je n’étais pas la meilleure certes mais j’adorais ça, j’aimais beaucoup manier les engins : ruban, ballon, cerceau…

 

maria jose Carlier

Ritmo circadiano

Une photo publiée par Maria Jose Carlier (@mariajosecarlier) le

Shares

1 commentaires

+ Laisser un commentaire