Ma vie à Paris

La galaxie Astier de Villatte s’agrandit et voit naître, ces jours-ci, une première publication permise grâce à l’intégration d’une maison d’édition.

Astier de Villatte

 

C’est la dernière corde qu’il manquait à l’arc d’Ivan Pericoli et Benoît Astier de Villatte, les deux fondateurs d’Astier de Villatte, une maison connue (entre autres) pour ses céramiques Made in Paris. Après les faïences en tout genre, les carnets reconnaissables entre mille et les objets parfumés, ces deux là viennent d’intégrer une maison d’édition spécialisée (forcément) dans les beaux ouvrages. Leur secret ? Le rachat d’une imprimerie spécialisée dans la composition au plomb, loin – très loin – des mécaniques « numériques » d’aujourd’hui. Résultat : un pavé doré sur tranche, illustré en noir et blanc et imprimé sur presses typographiques, copie conforme d’un roman qu’on dirait tombé d’une bibliothèque. A l’intérieur, les spots parisiens où les deux garçons se sentent bien, décrits via des anecdotes et des dessins aussi poétiques qu’instructifs. Ma vie à Paris, Astier de Villatte – 45 euros.

Shares

+ Pas de commentaires