Flowerness

On vous présente un joli site qui révolutionne (un peu) la vente de fleurs en ligne, lancé par deux copines passées chez Maison Kitsuné.

Flowerness

 

C’est le genre de site souvent un poil ringard qu’on ose pas visiter, livrant à la chaîne des bouquets standardisés et sans charme. Audrey Castel Oster et Constance de Bosredon (l’une travaille à la mode chez Maison Kitsuné et l’autre y a fait ses armes côté musique) « donnent enfin une bonne raison d’offrir des fleurs sans raison« , proposant sur leur site Flowerness des compositions fraîches et modernes, toujours de saison. Interview.

Quel serait LE conseil pour commander le parfait bouquet ?

Essayer de choisir un bouquet qui ressemble à son destinataire : champêtre pour les plus fous, blanc et épuré pour les adeptes de beauté sobre, coloré pour les esprits festifs etc. Nous avons eu l’idée de faire une présentations de chaque fleur : leur signification ou encore leur origine peuvent vous inspirer dans votre choix. Grâce à Flowerness, nous espérons que plus personne n’aura l’excuse de l’indécision ! Plus que tout enfin : privilégier les fleurs de saison, avec la touche artistique d’un fleuriste passionné.
 .
Justement, comment sont sélectionnés vos partenaires ?
 .
C’était important pour nous de confier la réalisation des bouquets à des artisans fleuristes déjà installés qui pratiquent leur métier avec passion et qui apportent leur touche personnelle à chaque bouquet. Nous ne voulions pas juste monter un atelier avec un(e) fleuriste qui ferait nos bouquets à la chaîne. Mettre en valeur une profession faisait vraiment partie de notre idée initiale. Aujourd’hui, nous cherchons à proposer aussi notre service dans d’autres villes de France, en procédant de la même manière. Comme nous ne sommes pas sur place, les réseaux sociaux sont utiles… ainsi que les conseils des locaux, bien sûr !
 .
Quelles sont vos fleurs préférées ?
 .
Les petites fleurs de manière générale et – par dessous tout – l’assemblage de plein de petites fleurs. Mais aussi le cosmos (de la famille des marguerites), pour sa délicatesse et son côté sauvage ou encore l’anémone.
 .
En quoi votre expérience chez Kitsuné (et autres) influence-t-elle votre nouveau métier ?
 .
Mon expérience chez Kitsuné m’a permis de travailler dans une entreprise qui brisait les codes, proposant une vision unique dans laquelle la mode côtoie la musique sans que cela soit un problème. Tout ceci m’inspire beaucoup dans mes réflexions (Constance). Kitsuné m’a appris – et m’apprend toujours – à savoir rebondir, à apporter sans cesse de nouvelles idées, à ne rien figer et à s’adapter constamment aux envies des clients. Ça m’a aussi apporté une certaine légèreté dans l’appréhension des problématiques – parfois complexes – d’une société et m’a prouvé que l’envie et l’audace peuvent mener loin les projets les plus fous (Audrey).
.

On est obligé de penser à des bouquets de « bobos »… comment nous donner tort ?

On ne sait pas si c’est forcément mal qu’ils soient un peu bobos, si ? Si cela veut dire que l’on fait attention à la provenance des fleurs et à l’esthétique du site, en effet on ne peut pas le nier ! Nous avons créé un site qui nous ressemble, joli, simple, un brin décalé, avec des bouquets que nous aurions envie d’offrir et de recevoir, tout en espérant bien sûr que cela plaise à un maximum de personnes. Et si l’on en croit les retours que nous avons depuis le lancement, nous sommes sur la bonne voie…
 .

Flowerness

 

Flowerness

 

Flowerness

Shares

+ Pas de commentaires