Pitchfork et les garçons

Pour sa 2e édition parisienne, le 1er site indépendant de critiques musicales au monde a propulsé en tête d’affiche une batterie de jeunes et jolis garçons à suivre. Photos…

Pitchfork636x422

 

Si quelques (trop) rares filles ont pointé timidement le bout de leur nez sur les deux scènes de la Halle de la Villette – et même si la suédoise Robyn a mis tout le monde d’accord avec sa seule prestation – il faut bien avouer que cette deuxième édition du Pitchfork Festival a fait la part belle aux garçons. Entre ces barbus mal léchés aperçus sur les nombreux stands de bière judicieusement dressés pour l’occasion, se sont succédés les gars de Grizzly Bear, M83, Death Grips, DIIV, Liars, Breton ou encore John Talabot et Sébastien Tellier. Des doux rockers applaudis par des milliers de visiteurs (filles et garçons cette fois-ci) et courtisés, plus que jamais, par les marques. Converse en tête, toujours soucieuse « d’être utile sur la scène musicale locale » précise Benoît Cossin, le nouveau brand manager France de la griffe. Entretenant des liens étroits avec la musique, depuis l’avènement même du rock en Europe, la marque multiplie les soutiens aux festivals (comme Rock en Seine), les collaborations avec des artistes (Andre 3000 et Gorillaz par exemple) et la création de studios d’enregistrement (le dernier en date à Brooklyn). A Pitchfork, Converse n’a donc pas hésité à sortir l’artillerie lourde, escortant, entre autres, chacun de ces chanteurs (à minettes ?) à bord de voitures de collections, Peugeot 204 et Citroën DS en tête. Plus bonhomme, tu meurs.

Photos Kristy Sparow

[nggallery id=58]
Shares

1 commentaires

+ Laisser un commentaire