Des Arts et des Lettres

Alors qu’il collabore avec Louis Vuitton qui lance son premier cabinet d’écriture à Paris, rencontre avec Nicolas Ouchenir, cet artisan calligraphe qui danse avec les mots comme personne…

NicolasOuchenir636x422-1

 

Louis Vuitton ne pouvait pas trouver meilleur ambassadeur à son projet « L’Écriture est un Voyage », un premier cabinet d’écriture (éphémère) installé en plein Saint Germain des Près. Là-bas, rive gauche, Nicolas Ouchenir a participé à toute une sélection « d’instruments d’écriture » tels que des encres, des stylos, des carnets et des papiers monogrammés. De beaux outils qui donnent tous envie de se remettre à la correspondance, à l’image même de ces marqueurs Posca compilés par centaines et rangés par couleurs chez le beau Nicolas. Un garçon charmant « qui déteste en faire trop« , préférant – comme ces marques qu’il adore – une belle typo en guise de signature plutôt qu’un logo. Main dans la main avec les plus grandes maisons (pêle-mêle Maison Martin Margiela, Chloé, Rick Owens ou encore Prada et Moët & Chandon), il peaufine sur-mesure des écritures que lui seul (ou presque) maîtrise. Résultat ? Carton plein à chaque envoi – par milliers – d’invitations (beaucoup pendant la Fashion Week…), conservées toujours soigneusement par des amoureux d’alphabet. Un bel hommage pour celui qui compare souvent son métier à la psychologie, rappelant enfin que son artisanat existait, existe et existera au-delà même de nous et des ordinateurs… Tremble Internet !

 

NicolasOuchenir636x422-3

 

Photos : Julie AnsiauDes Fruits et des Fleurs etc

Louis Vuitton could not find a better ambassador to « L’Écriture est un Voyage », a first writing cabinet (ephemeral) installed in Saint Germain des Pres. There, Nicolas Ouchenir participated in a range of « writing instruments » like inks , pens, notebooks and monogrammed paper. Beautiful tools that provide all want to get back to the correspondence, the image of these Posca markers compiled by hundred and sorted by colors by the beautiful Nicolas. A lovely boy « who hates to do too much, » preferring – as these brands he loves – a beautiful typo as a signature rather than a logo. Hand in hand with the biggest houses (pêle-mêle Maison Martin Margiela, Chloé, Rick Owens or Prada and Moët & Chandon), he honed bespoke writes that he alone (or almost) control. Result ? Success for each consignment – thousands – of invitations (many during Fashion Week … ), always carefully kept by lovers alphabet. A tribute for those who often compares his work to psychology, finally like to remember his craft existed, exists and will exist even beyond us and computers … Be afraid Internet !

Shares

+ Pas de commentaires