Maison Kurage

Trop jolis dans la salle de bain, ces peignes signés Maison Kurage aux feuilles de graminées figées dans de la résine.

MAISON KURAGE

 

C’est tellement raffiné qu’on hésiterait presque à les utiliser. Imaginez: après avoir fait couler de la résine, Marie, fondatrice de Maison Kurage (également à la tête de La Fleur de Chardon, un atelier toulousain d’art floral sous toutes ses formes), insert à la main des pétales de fleurs et de la feuille d’or, délicatement. S’en suit ensuite une période de séchage – 24 à 48 heures – puis de limage, de ponçage et de polissage.  Une mécanique artisanale utilisée aussi bien pour les peignes, comme ici, que pour des boucles d’oreilles et des bagues, transparentes et lumineuses. Bon à savoir: la créatrice privilégie, autant que possible, les fleurs d’origine françaises. A partir de 35 euros le peigne.

 

Shares

+ Pas de commentaires