Peintes à la main

Plus chic que les déjà très chic bougies Régime des Fleurs, ces versions ultra limitées peintes par George Venson aka Voutsa (le nom de sa marque).

REGIME DES FLEURS x VOUTSA

 

Pour faire court : d’un côté Régime des Fleurs, un studio de parfumerie californien inspiré par la nature, l’art et l’histoire. De l’autre, le peintre George Venson, artiste new yorkais réputé pour ses papiers peints et textiles exubérants fabriqués pour sa marque, Voutsa. Entre les deux, l’envie de donner vie à des cires figées grâce à des explosions de gouaches. Sont peints ici, comme on peindrait sur des toiles vierges, 40 cierges (dix de chaque parfum) vendus comme des oeuvres d’art. On croise entre autres de jolies naïades colorées, des fleurs tropicales que n’aurait pas reniées Gauguin ou encore ces deux cygnes jouant l’éternelle intrigue du ballet classique. C’est beau et c’est un peu cher. Mais quand on aime, on ne compte pas… Régime des Fleurs x Voutsa – environ 200 euros la bougie.

 

REGIME DES FLEURS x VOUTSA

 

REGIME DES FLEURS x VOUTSA

Photo Robin Stein

Shares

+ Pas de commentaires